Gourmandises

Crash test de Pâques

24 mars 2016
Paques à Bayonne

Pâques approche à grand pas mes petits lapins, évitons de nous faire sonner les cloches par nos convives exigeants ! Et partons à la découverte de ses fameux œufs coquilles, ancienne tradition des chocolatiers pour épuiser leur stock de praliné. Ne crois pas que les poules pondent des œufs d’un tel acabit ! Ne sois pas naïf, c’est le lapin de Pâques qui les prépare et vient les déposer dans le jardin ! Quelle cloche tu fais !

Il est temps de passer à la moulinette les œufs des chocolatiers de Bayonne. On a fini par mettre tous nos œufs dans le même panier, c’est à dire 4 de chez Daranatz, Puyodebat, l’Atelier du Chocolat et le petit nouveau Didier Gaborit.

En avant les cocottes, c’est parti pour la dégustation !

Le plus dur à enlever c’est cette coquille qui dévoile le contenu chocolat/praliné. Après avoir eu envie de balancer chacun des œufs par la fenêtre, s’être fait attaquer l’ongle par cette petite chose, on a fini par atteindre le Saint Graal ! On y a laissé quelques plumes !

Oeufs Puyodebat

Première dégustation, celui de Puyodebat (4€) rempli de son fameux praliné craquinette et enrobé de chocolat noir. Croustillant à souhait, une bonne épaisseur de chocolat avec une délicate saveur praliné. De très bonne facture, ce premier essai nous comble les papilles.

Oeufs Daranatz

On passe avec enthousiasme au second de chez Daranatz (4€), ici pas d’enrobage chocolat, il est mélangé au praliné directement. La texture est du coup assez vite écœurante et farineuse. Sucré, on sent le chocolat en fin de bouche, mais on avoue qu’il nous manque le croquant du chocolat. Y’a quelque chose qui cloche !

Oeufs Atelier du chocolat

Au suivant ! Celui de l’Atelier du Chocolat (4,80€), le plus cher en prix, la consistance est légère et aérienne mais manque un peu de goût. La composition est très croustillante mais paraît grasse. C’est dommage parce qu’en terme de texture c’est l’un des plus agréable.

Oeufs Didier Gaborit

Le petit dernier et pas des moindres, l’œuf coquille de Didier Gaborit (4€), ancien de chez Adam, vient d’ouvrir deux boutiques une sur Bayonne et une autre à Biarritz-La Négresse, on aime bien découvrir des petits nouveaux ! Et il faut avouer qu’il a réussi à faire la différence. Un goût praliné très prononcé avec une délicate saveur de noisettes qui reste en bouche. L’équilibre entre le chocolat et le praliné est parfait. C’est très fin, on en redemande ! S’il fallait en choisir qu’un c’est celui-ci qui nous a le plus emballé !

Cerise sur le béret : Ils se sont tous éclatés pour Pâques avec des milliers d’œufs à distribuer, des cocottes en veux-tu en voilà, et même des hamburgers (Puyodebat) ou des cochons bérets visés sur la tête (Didier Gaborit) ! Manque plus que la cerise !

Puyodebat – 1 rue Argenterie – Bayonne

Daranatz – 15 rue Port Neuf – Bayonne

L’Atelier du Chocolat – 37 rue Port Neuf – Bayonne

Didier Gaborit – 17 rue Poissonnerie – Bayonne

Pour la déco, on a craqué sur les sablés Okina, une excellente découverte 100% basque ! Un régal !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Toussaint 25 mars 2016 at 7 h 25 min

    une merveille. …quel artiste!

    • Reply Justine 8 avril 2016 at 10 h 26 min

      Merci !

    Répondre à Justine Cancel Reply